La colonne de Juillet expliquée aux enfants

Tu as peut-être déjà vu, en visitant Paris, la grande colonne au centre de la place de la Bastille. Elle s'appelle la colonne de Juillet et elle a été construite en hommage aux nombreux morts de la Révolution de 1830. 

 

Sais-tu pourquoi la place de la Bastille s’appelle ainsi ? C’est qu’au Moyen-âge, il y avait là une grande forteresse: la Bastille. Ce château fort a longtemps servi de prison. Le 14 juillet 1789, le peuple a pris la Bastille et a libéré les prisonniers. Cet événement marque le début de la Révolution française

La forteresse de la Bastille était un symbole du pouvoir du roi, alors on l’a démolie assez rapidement après sa prise. Tu peux encore en voir des vestiges sur les quais de la ligne 5 du métro. Pour remplacer la forteresse, l’Empereur Napoléon Ier imagine construire une gigantesque fontaine en forme d’éléphant. Le chantier est commencé, mais il ne sera jamais terminé. 

En 1830, une nouvelle révolution éclate : le peuple renverse le roi Charles X. Cette révolution s’appelle la Révolution de Juillet ou les Trois Glorieuses. Après cette nouvelle révolution, la France ne devient pas une république : c’est une nouvelle monarchie qui s’installe, la Monarchie de Juillet. Le nouveau roi s’appelle Louis-Philippe

Louis-Philippe veut remercier les Français qui sont morts pendant la révolution qui l’a porté au pouvoir : il décide donc de construire un grand monument pour leur rendre hommage.

 

Vue instantanée de la colonne de la Bastille © Reproduction Benjamin Gavaudo / CMN

 

C’est ainsi que voit le jour la colonne de Juillet. Elle est construite au centre de la place de la Bastille, au-dessus du canal Saint-Martin. D’ailleurs, savais-tu que les bateaux passent sous nos pieds, dans un canal souterrain ?  

Le socle de la colonne est en marbre. Tout le reste est fabriqué dans un métal que l’on appelle le bronze. Sur la partie centrale de la colonne, tu peux lire 504 noms : ce sont ceux des personnes qui sont mortes pendant la Révolution de 1830. Au sommet de la statue, il y a un génie ailé : il représente la Liberté. Si tu regardes bien, il tient des chaînes brisées et une torche. Cette statue est entièrement dorée avec des petites feuilles d’or très fines.  

La colonne est creuse : un escalier mène au sommet, mais il est trop dangereux pour que tu puisses y monter. En revanche, tu pourras bientôt visiter le socle de la colonne et aller dans les souterrains. À l’intérieur, on n’entend pas le bruit de la ville !

Sous la colonne, il y a deux cryptes : ce sont les tombeaux des morts de la Révolution de 1830. On y a aussi enterré les gens qui sont morts en 1848, lors d’une autre révolution (encore !) à la fin du règne de Louis-Philippe. La colonne de la place de la Bastille, ce n’est pas qu’un beau monument : c’est aussi un cimetière

Désormais, la colonne de Juillet n’a plus de secrets pour toi !