Peurs sur la Bastille : les légendes urbaines

De nombreuses légendes courent sur la colonne de la Bastille et il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. Prêts à frissonner ?

Les cryptes mènent-elles aux souterrains de la Bastille ?

Peut-on encore accéder aux cachots de la forteresse de la Bastille depuis les fondations de la colonne de Juillet ? Voici une question qui a fait couler beaucoup d’encre ! Il y a bien deux départs de souterrains murés dans les cryptes de la colonne, mais il est difficile  de savoir où ils mènent… si toutefois ils mènent quelque part ! 

 

Colonne de Juillet, ossature des soubassements © Benjamin Gavaudo / Centre des monuments nationaux

 

Des momies parmi les dépouilles des victimes de 1848 ? 

Y aurait-il des momies égyptiennes parmi les corps qui reposent sous la colonne de Juillet ? C’est possible ! En 1830, au lendemain de la révolution, une partie des victimes de l’insurrection est inhumée dans une fosse commune creusée à la hâte dans les jardins du Musée du Louvre. 

La rumeur raconte qu’on y aurait aussi jeté quatre momies issues des collections du musée, qui, rapportées d’Égypte sous l’Empire, auraient commencé à pourrir en raison du climat humide. 

Mêlées aux dépouilles des révolutionnaires, elles auraient été transportées dans les cryptes de la colonne de Juillet, où elles reposeraient toujours ! 

 

Légende ou vérité ? Difficile de trancher, car l’histoire, qui refait régulièrement surface dans les journaux depuis le XIXe siècle, est plausible ! 

 

Un des cachots de la Bastille fait sur les lieux lors de la prise de cette affreuse prison, 1789, détail. Source : Gallica

 

> Découvrez les personnages célèbres liés à l'histoire de la colonne de Juillet