La place de la Bastille : un carrefour pivot de Paris

La place de la Bastille est l’un des principaux carrefours de la capitale : pas moins de 11 rues convergent vers ce vaste rond point ! Mais connaissez-vous les quartiers desservis par cette place ? 

Vue panoramique depuis le sommet de la colonne de Juillet © Benjamin Gavaudo / Centre des monuments nationaux

A l'ouest et au nord de la place de la bastille

Depuis le centre de la place de la Bastille, il est aisé de comprendre combien ce point de passage est stratégique dans l’histoire et la géographie de Paris

 

Vers l’ouest, la rue Saint-Antoine mène au Marais, l’un des plus vieux quartiers de Paris. C’est à l’embouchure de cette rue que se dressait la Porte Saint-Antoine et la forteresse de la Bastille. L’emplacement de la célèbre prison est matérialisé au sol par des pavés rouges, entre la rue Saint-Antoine et le début du boulevard Henri IV. 

 

Le boulevard Beaumarchais mène à la place de la République. Il suit le tracé de l’enceinte médiévale de Charles V, dont Louis XIV a décidé la destruction en 1670. Ces fortifications seront remplacées par de grands boulevards plantés, le « cours », lieu de promenade très apprécié des Parisiens aux XVIIIe et XIXe siècles. 

 

La rambarde depuis le sommet de la colonne de Juillet © CMN 

  

Le Canal Saint-Martin coule sous le terre-plein central du boulevard Richard-Lenoir. Cette section du canal n’a pas toujours été souterraine : en 1826, au moment de l’inauguration, et jusqu’en 1860, les Parisiens pouvaient voir les bateaux circuler depuis la place de la Bastille. C’est Haussmann, sous le Second Empire, qui a décidé la couverture du bassin pour former le boulevard Richard-Lenoir. Une opération stratégique puisque le terre-plein central a été conçu pour faciliter la circulation des troupes. Très pratique dans un quartier alors régulièrement en proie à des insurrections !

Paris, colonne de Juillet, 1968 © Jean Feuillie / Centre des monuments nationaux

à l'est et au sud de la place de la bastille

Le quartier du faubourg Saint-Antoine, desservi par la rue du même nom, était autrefois spécialisé dans l’artisanat, et en particulier dans les métiers de l’ameublement, comme l’ébénisterie. Du fait de sa forte population ouvrière, le Faubourg Saint-Antoine était, aux XVIIIe et XIXe siècles, un des principaux foyers d’insurrection de Paris. De nombreuses émeutes y ont éclaté, notamment lors des révolutions de 1789 et 1830. 

 

Au sud-est de la place a été construit, en 1990, l'Opéra Bastille, dans le cadre d’une grande opération de réhabilitation du quartier. 

L’opéra occupe l’emplacement de la gare Paris-Bastille, en activité de 1859 à 1969. Elle desservait notamment Vincennes et la banlieue parisienne en empruntant un viaduc aujourd’hui transformé en promenade plantée, la « coulée verte »

 

Au sud de la place, une large trouée offre un vaste panorama sur le bassin de l’Arsenal. Aujourd’hui port de plaisance, le bassin de l’Arsenal relie le canal Saint-Martin et la Seine. Il a été creusé dans les fossés qui entouraient les remparts de Paris et la forteresse de la Bastille. 

Vue panoramique depuis le sommet de la colonne de Juillet © Benjamin Gavaudo / Centre des monuments nationaux